logo    Mes mots sont les vôtres

Les formules de politesse

ou comment finir sa lettre avec élégance


TemplatemoImage03

Si certains ne savent pas comment commencer leur lettre, d’autres craignent au contraire de ne pas savoir la finir… On leur a mis en tête qu’il existait pour chaque situation une formule de politesse adaptée et ils craignent de passer pour des ignares ou des goujats s’ils méconnaissent les usages. 

Si vous êtes de ceux-là, je ne peux que vous encourager à reprendre confiance en vous-même. 

La formule de politesse est bien entendu nécessaire. Il serait aussi malvenu de s’en passer que de renoncer aux « bonjour », « merci » et autres « je vous en prie » qui agrémentent et facilitent la vie quotidienne. Il est également vrai que la formule finale d’une lettre se compose généralement d’expressions stéréotypées, auxquelles on reproche parfois d’être prétentieuses, anachroniques, voire dépourvues de sens. 

Pour autant – et au contraire de ce qu’en disait Paul Valéry –, la politesse n’est pas « l'indifférence organisée ». Il est non seulement possible mais aussi souhaitable de donner une véritable signification à la dernière phrase de son courrier. Ici comme dans le corps de la lettre, il importe seulement de savoir ce que l’on veut exprimer. 

Selon son intention, on peut toujours composer une formule qui soit polie sans être obséquieuse pour marquer son respect, sa reconnaissance ou au contraire son mécontentement. 

Si vous avez un peu de considération pour le destinataire du courrier, vous éviterez par exemple l’usage de l’impératif. La sécheresse d’une formule comme « Veuillez agréer mes salutations » ne convient en effet que pour terminer une lettre de mécontentement. (je n’en suis pas encore à vous refuser mes salutations, mais ne m’en demandez pas trop…). Dans les autres cas, les formules « Je vous prie de bien vouloir» ou simplement « je vous prie de » sont préférables. 

Les possibilités sont en réalité infinies. Donnez-vous l’autorisation de composer une phrase qui corresponde vraiment à votre intention :

-Je vous prie de / Je vous prie de bien vouloir / Veuillez 

- agréer/ recevoir / croire / accepter 

- l’expression de / l’assurance de

- ma (haute / parfaite) considération / mon (profond) respect / 

  mes sentiments (les meilleurs / respectueux) / mes (cordiales) salutations /

  ma gratitude / mon dévouement / ma considération distinguée… 



Il convient cependant d’être attentif à certaines formulations qui n’ont que l’apparence de la politesse : 

- Recevez, Monsieur l’expression de mes salutations (que penseriez-vous de quelqu’un qui ne vous adresserait pas ses salutations, mais seulement l’expression de celles-ci ?) 

- Je vous prie, Madame, de croire à l’assurance de mes sentiments les meilleurs. (En l’absence d’intimité entre eux, un homme qui écrit à une femme évite de lui faire part de ses sentiments).

- Je vous prie de croire en l’expression de ma parfaite considération (On croit en Dieu mais à l’assurance de quelque chose) 

- Veuillez croire à mon profond respect. (Si vous éprouvez vraiment du respect pour lui, abstenez-vous de donner des ordres au destinataire de la lettre…) 

- Dans l’attente de votre réponse, veuillez recevoir... (soyez vigilant à la concordance des sujets ! Cette phrase signifie « en attendant votre propre réponse, veuillez recevoir » Il faut donc écrire «Dans l’attente de votre réponse, je vous prie de recevoir … »)

LETTRES sur mesure

Image 01

Vous doutez de vos qualités d'écriture ? Vous manquez de temps ? Vous rencontrez une difficulté particulière ?

Contactez
SimplissiMots
  • Rédaction de lettres personnalisées
  • Relecture et corrections de lettres
  • Suggestions et conseils